Site intercommunal >>

Les mobilités domicile

Sur le territoire du canton de l’Arize, six salariés sur dix ne travaillent pas dans la commune où ils résident. Les navettes domicile-travail ont augmenté ces dernières années avec une intensification des flux, mais également des distances parcourues.

Parmi, les actifs résidant sur le territoire de l’Arize, près de 4 actifs sur dix travaillent sur leur commune de résidence, et 54 % des actifs possèdent leur emploi sur le territoire du canton. A l’inverse, 46 % des actifs résidant sur le territoire travaillent dans le reste du département de l’Ariège (27 %) et dans le département de la Haute-Garonne (19 %).
Concernant les actifs possédant leur emploi sur le canton de l’Arize, 80 % des actifs y résident. Ainsi, seuls 20 % des actifs travaillant sur la Communauté de Communes de l’Arize résident dans le reste du département de l’Ariège (16%) et dans le département de la Haute-Garonne (4%).

A l’échelle globale du canton, les échanges avec l’extérieur sont relativement déséquilibrés. En 2007, 663 actifs vont travailler en dehors du périmètre de l’intercommunalité, dans d’autres territoires du département de l’Ariège, et dans le département de la Haute-Garonne. Dans le même temps, près de 221 personnes effectuent le trajet inverse. Un déficit de 442 actifs existe donc.

Les mobilités domicile-travail avec les départements de l’Ariège et de la Haute-Garonne

Lieux de travail des actifs ayant un emploi en 2007

Actifs possédant leur emploi sur leur commune de résidence

Seules deux communes du canton (Le Mas d’Azil et Montfa) comptent plus de la moitié des actifs résidant sur leur territoire et qui y travaille également. De manière générale, la part des actifs travaillant sur leur commune de résidence apparaît plus élevé dans la partie centrale du canton. Sur le reste du territoire, moins d’un tiers des habitants réside et travaille sur la même commune. De fait, les mobilités domicile-travail apparaissent importantes.

Actifs possédant leur emploi sur une autre commune du canton

Hormis sur les communes de Montfa et Camarade où plus d’un tiers des actifs possède leur emploi sur une autre commune du canton, cette part apparaît globalement peu importante sur les autres communes du territoire. Une part importante des actifs du canton possède ainsi leur emploi à l’extérieur du territoire.

Actifs possédant leur emploi dans un autre territoire que celui du canton

Neuf communes du canton, en particulier situées sur la partie Nord du canton comptent une majorité d’actifs travaillant à l’extérieur du territoire de l’Arize.

Par ailleurs, les communes de Méras, Daumazan, Campagne, Le Mas d’Azil et Gabre présentent un tiers ou plus de leurs actifs qui travaillent dans le reste du département de l’Ariège. Cette part est globalement peu importante sur le reste du canton.

Puis, les mobilités domicile travail avec le département de la Haute-Garonne sont explicites quant au fonctionnement du territoire. On s’aperçoit que les six communes localisées au Nord du canton possèdent plus d’un tiers d’actifs travaillant sur la Haute-Garonne. Au contraire, cette proportion apparaît beaucoup plus faible en allant au Sud du territoire.

Actifs possédant leur emploi dans le reste du département de l’Ariège

Actifs possédant leur emploi dans le département de la Haute-Garonne